Siargao aux Philippines : Guide de voyage

Phems
single-image

Précédemment, je vous présentait Siargao et notre itinéraire sur l’île.
Allons plus loin aujourd’hui en dévoilant plus précisément quelques détails croustillants quant à cet destination !

Découvrir Siargao, du nord au sud

L’île de Siargao est très facile à découvrir puisqu’elle se parcourt à travers une voie faisant le tour de l’île. Le point de départ de notre séjour se situe à General Luna, village où logent la plupart des touristes notamment du fait de sa proximité directe avec les meilleurs spots de surf et son port qui est le point de départ des excursions en bateau.

General Luna est un village typique des Philippines. Il accueille tous les ans des compétitions internationales de surf au Cloud 9, spot le plus connu aux Philippines pour la pratique de ce sport. La ville a donc héritée de la réputation de «capitale du surf des Philippines». Outre les écoles de surf, on y trouve aussi un petit port de pêche d’où partent les bankas en direction du Island Hopping, un parcours en bateau local à travers 3 îlots magnifiques; des plages sauvages, quelques bons restaurants très appréciés des voyageurs et une rue principale qui relie le reste de l’île.

Pour vos déplacement, privilégiez le scooter. C’est le meilleur moyen pour se déplacer et profiter d’une grande liberté de mouvement pour se rendre à l’ensemble des points d’intérêts de l’île. Nous avons loué un scooter à notre hôtel pour 500 PHP la journée. Pour le carburant ? C’est très simple, vous ferez le plein de votre réservoir le long de la route en vous procurant des litres d’essence que vous trouverez entre 45 et 60 PHP. Rien ne vous arrêtera, alors foncez !

Pour le coup, on s’est vraiment amusé puisqu’en 3 jours de location, vous avons parcouru plus de 300km à travers les magnifiques paysages de Siargao et sans ce scooter nous aurions à coup sûr rater beaucoup de choses !

C’est donc une île plutôt facile à explorer où il est très agréable d’admirer le paysage tout en conduisant lentement (ou pas). N’hésitez pas à mettre pied à terre et vous perdre dans les forêts de palmiers le long des routes, c’est là que vous irez au plus près de la beauté de cette île. Et n’oubliez pas de vous arrêter dans quelques villages à votre passage où ferez le plein d’eau et de snacks jusqu’à votre prochaine étape. Soyez attentif, les locaux sont très accueillant et vous interpelleront avec des “Hello” tout le long de votre trajet, ce qui est assez amusant.

 

Comment se rendre à Siargao ?

Après notre escale à Bangkok et un premier arrêt à Manille, nous embarquons à bord d’un petit avion de la compagnie locale Skyjet en direction de l’île de Siargao au sud-est des Philippines. Le vol dure 1h20 au cours desquelles on survole de magnifiques îles vues du ciel.

Une fois arrivé à l’aéroport, notre chauffeur privé préalablement commandé en direct avec l’hôtel nous attendait à la sortie. Mais il vous sera facile de trouver dès votre arrivée un transport en direction de General Luna, principale ville où s’installent les voyageurs à Siargao.

En descendant de l’avion, vous serez frappé par le calme ambiant et la taille plus que petite de cet aéroport local. La raison est toute simple; l’île de Siargao est à ce jour épargnée du tourisme de masse que vous trouverez à El Nido puisqu’elle n’est pas si facile d’accès. Il faut un à deux vols depuis Manille pour venir jusqu’ici. Vous souhaitez vous rendre au bout du monde ? Vous y êtes !

Une fois à bord de notre magnifique van 9 places rien que pour nous 2 (et notre chauffeur), on s’installe confortablement pour profiter du trajet d’environ 30 minutes jusqu’à l’hôtel Sandy Feet. C’était bien parti mais une pluie tropicale vient ternir cette journée qui commençait pourtant si bien… Heureusement, une fois arrivé à destination, la pluie s’est arrêtée et les vacances ont pu commencer ! #oh_que_ça_commence_mal

Les compagnies aériennes locales
Au cours de vos recherches de vols internes aux Philippines, vous découvrirez l’existence de nouvelles compagnies telles que Skyjet, Cebu Pacific ou Air Asia. Vous ne les connaissez peut être pas encore et logiquement vous vous poserez des questions quant à leur fiabilité. Étant passé avant vous, j’ai pu me faire mon propre avis et ainsi vous le partager. J’en garde de bons souvenirs hormis quelques petits retards mais rien de bien grave !

Que faire à Siargao ?

Découvrir les îles de Siargao en Island hopping

Le Island hopping c’est aujourd’hui le meilleur moyen de s’aventurer jusque certaines des îles paradisiaques dispersées au large de Siargao.

Différents parcours sont proposés dans quelques boutiques en centre-ville, au port ou peut-être même par votre hôtel.

Nous avons choisi de profiter de cette excursion en bateau privé de l’hôtel Sandy Feet. Moyennant 1300 PHP pour deux, nous embarquons pour la journée accompagné d’un guide et du capitaine du bateau. Un tarif raisonnable pour cette excursion classique au départ de General Luna mais qui ne comprend pas le déjeuner qu’ils nous ont préparé pour l’occasion (600 PHP en plus pour un repas complet) ou que l’on peut préparer soit-même.

Situées face à General Luna, votre skipper vous emmènera visiter 3 îlots magnifiques à bord d’une Banka, le tout en une journée. C’est ce qu’on appelle ici le Siargao Island Hopping. Vous passerez d’île en île où vous pourrez profiter d’un décors spectaculaire sur chacune d’entre elles : Guyam, Daku et Naked Island, les îles du Tour A vous attendent !

Guyam Island

Nous arrivons sur l’île de Guyam après une traversée d’une vingtaine de minutes. La météo est légèrement nuageuse mais ce n’est pas ça qui va gâcher cette belle journée en perspective.

On arrive ici en plein décor de carte postale : du sable blanc, des palmiers et cocotiers, une eau limpide et le soleil qui pointe son nez à l’horizon. Vous devrez vous acquitter d’un droit d’entrée de 20 PHP/personne à votre arrivée sur l’île sauf si celui-ci est prévu dans le tarif de votre excursion.

Tout juste arrivé, nous décidons de nous lancer à la découverte des fonds marins à l’aide de nos masques et tubas. Une fois avoir contempler la beauté de la nature sous-marine, une petite séance détente en parcourant l’île s’impose.

Nous étions une petite dizaine de voyageurs sur l’île de Guyam et y sommes restés près d’une heure avant de nous rendre sur Daku Island pour le déjeuner.

 

Daku Island

2ème étape de notre journée découverte, cette île paradisiaque se démarque par son animation. Contrairement aux autres, quelques familles ont élu domicile ici. Nous avons donc décidé de ne pas nous limiter à la vue sur la mer mais d’aller à la rencontre des habitants du village. Tout le confort local y est, même un terrain de basket ! Alors bien sûr on se laisse tenter par quelques lancés avec les locaux.  Sans surprise, les habitants de Daku vivent principalement de la pêche et du tourisme puisque tous les bateaux accostent ici à l’heure du déjeuner.

Les droits d’entrée sont ici de 50 PHP/personne.

Après un bon moment passé sur cette île, entre baignade, balade dans les ruelles du village et escapade dans les palmeraies situées plus en retrait, nous poursuivons cette journée en direction de Naked Island.

 

Naked Island

C’est le dernier arrêt de notre excursion. Si vous n’avez pas la chance de profiter de cette journée avec le bateau privé de votre hôtel, votre journée débutera surement par l’île de Naked Island.

Ce banc de sable blanc d’une centaine de mètres de long, perdu au milieu d’une mer d’eau turquoise sera idéal pour un moment de détente au soleil. Quelques bateaux accostent pour y déposer vos voisins de baignade mais rien de très dérangeant car vous ne serez jamais très nombreux. Si vous cherchez un coin pour bronzer au soleil, vous ne serez pas déçu puisque vous ne trouverez que ça. Il n’y a pas d’ombre à l’horizon alors pensez à bien vous protéger. Ici pas grand chose à faire donc si ce n’est parfaire son bronzage, se baigner et recommencer !

Nous pensions que cet étape serait la dernière de notre excursion mais le pêcheur qui nous accompagne nous propose de profiter d’un moment supplémentaire dans cette eau limpide en nous rendant dans un cimetière marin. Là, nous partons à la rencontre de bancs de poissons près des magnifiques coraux que l’on trouve à quelques mettez sous nos pieds.

Une petite faim ? Notre pêcheur a tout prévu est a déjà pêché quelques coquillages pendant notre escapade. Une expérience privilégiée inoubliable !

Par ailleurs, je n’ai pas eu la chance de tester l’expérience mais il se dit que le coucher du soleil y est magnifique !

 

Excursion d’une journée au Sugba Lagoon

Siargao ce n’est pas uniquement le surf et les îles aux alentours. Pensez aussi à ajouter le Sugba Lagoon à votre liste des meilleurs trucs à faire à Siargao. Le point de départ vers le lagon est à Carmen, petit village de la côte ouest de Siargao que vous atteindrez en 1h15 de route en scooter depuis General Luna.

La traversée aller/retour coûte 1600 PHP par bateau de 6 personnes alors afin d’optimiser le tarif par personne, n’hésitez pas à vous groupez vous à d’autres personnes. Une fois acquitté de votre ticket pour la traversée, vous devrez également participer aux droits d’entrée pour 100 PHP/ personne.

Il en suivra 30 minutes de bateau à travers quelques îlots qui abritent des villages de pêcheurs ainsi que l’une des plus grandes réserve de mangroves d’Asie, avant de rejoindre le fameux Sugba Lagoon.

Une fois arrivés au terme de la traversée, nous voilà au pied d’une plateforme où la vue s’annonce exceptionnelle. Les activités touristiques sont ici bien développées puisque de nombreux accessoires nautiques sont à louer pour explorer la lagune (paddle boards, kayaks et radeaux). N’oublions pas d’évoquer ici le célèbre plongeoir d’environ 4m de haut d’où l’on peut sauter dans l’eau émeraude sous ses pieds.

Le lagon est pittoresque avec ses eaux vert turquoises et son cadre idyllique alors pour le plaisir des yeux, n’oubliez pas votre matériel de snorkelling pour aller à la rencontre des coraux et poissons qui peuplent le site.

 

Un moment de détente dans une piscine naturelle à Magpupungko

Situés à 35km au nord de General Luna et 50 minutes de scooter, les bassins rocheux (rock pools) formant ce qu’on appelle la piscine naturelle de Magpupunko sauront vous surprendre. Ces bassins se forme lorsque la marée est basse. Pour profiter du spectacle, il faut donc s’y rendre entre 12h et 15h; avant que l’accès soit interdit dès 16h pour cause de montée des eaux.

Ici, vous retrouverez quelques touristes mais surtout beaucoup de locaux venus s’amuser en famille dans cette eau cristalline piégée par les roches.

L’accès au site vous coûtera 50 PHP / personne et 20 PHP pour stationner votre scooter à l’entrée.

 

Surfer à Siargao

L’île de Siargao est prise d’assaut par les surfeurs et spectateurs tous les ans entre septembre et octobre. Il ont grandement participé au rayonnement de l’île, ce qui a permis à Siargao de développer son activité touristique. Celui-ci reste pour le moment et notre plus grand bonheur, limité par l’accessibilité de l’île, ce qui permet à Siargao de rester authentique.

Revenons en au surf… Que vous soyez passionné, un adepte de ce sport ou pour votre cours d’initiation, vous trouverez sans doute votre bonheur à Siargao.  Les écoles de surf, ce n’est pas ce qu’il manque par ici !

Pour cette fois, nous n’avons pas souhaité nous initier au surf mais plutôt rester en retrait pour profiter de la vue sur le Cloud 9, un magnifique spot, notamment pour la prise de photo. La prochaine fois, on se lance !

 

Où se loger à Siargao ?

Le Sandy Feet saura vous séduire

Vous trouverez une grande variété de logements à Siargao. De la petite cabane traditionnelle à la villa au bord de mer, il y en a pour tous les budgets.

Un grand nombre de voyageurs se logent aux abords de General Luna. Le logement le plus prisé est sans aucun doute le Kermit Surf & Dive Eco Camp, là où les surfeurs et les backpackers se réunissent avant de se rendre au Cloud 9. Nous avons contacté l’hôtel un mois avant notre départ pour connaître les disponibilités mais bien entendu tout était complet alors pensez à réserver le plus tôt possible !

Après quelques heures de recherches approfondies, nous optons pour le Sandy Feet. Situé sur la route qui mène à General Luna, le resort se cache derrière un portail où lorsqu’on passe celui-ci, l’émerveillement est total. Il est niché dans un vaste espace de verdure face à l’océan Pacifique et ses îles environnantes.

C’est le dernier hôtel que nous avons réservé alors qu’il s’agissait de notre première étape de nos voyage aux Philippines. Le tarif pour les 4 nuits passés au Sandy Feet était de 458€. Il est vrai qu’au vu du prix moyen des hôtels précédemments réservés, cela me semblait trop cher. Mais soyons fous, les Philippines, on y va aussi pour SE FAIRE DU BIEN !

Et nous avons bien fait. Une fois sur place, nous sommes accueillis avec le plus grand soin et en toute simplicité. Le confort nécessaire après 15h de vol est là. Une magnifique villa spacieuse et toute équipée, un décor de rêve et une équipe d’hôtel comme vous en trouverez rarement ailleurs. Après un petit tour de notre villa, c’est le coup de foudre. Nous n’avon déjà plus envie de sortir de là et on se dit même que le prix demandé pour séjourner ici est sous évalué !

Ce resort, ouvert en 2015 est à taille familiale avec ses 5 villas pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes.

Nous avons opté pour la plus petite, une villa pour 4 personnes, très spacieuse (notamment sur la hauteur), à la décoration soignée avec un grand lit double comme on les apprécis si bien en Asie et une terrasse en bois d’environ 15m² rien que pour vous ! Le petit déjeuner est inclus et le personnel de l’hôtel aura le plaisir de vous l’amener sur votre terrasse tous les matins à l’heure souhaitée.

Pour vos escapades hors de l’hôtel, pensez à demander un scooter à votre arrivée. Un membre du personnel vous en livrera un clés en main quelques minutes plus tard.

Petit plus, l’hôtel propose des excursions en bateau privé et des Paddle boards sont disponibles gratuitement pour les résidents.

Nous avons réservé nos 4 nuits sur Booking mais les réservations sont aussi possibles directement sur le site internet du Sandy Feet.

Coordonnées :

  • Malinao Rd, General Luna, 8419 Surigao del Norte, Philippines
  • Cel. +63 918 927-7080 (Text)
  • Land Line +63 917 500-9733 (Calls only)
  • http://www.sandyfeetsiargao.com/

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like